• Parfum d'Orient

     

     

     

     

     

     

    Depuis toujours dans mes rêves est l'Orient,

    Comme un parfum magique et enivrant,

    Effluve furtif des odeurs d'un sérail,

    Où les femmes seraient vêtues de corail.


    Au son d'un fifre j'aperçois la mosquée,

    Où les maharajas vont nus pieds,

    Où retentissent les chants et les prières,

    Et où le dimanche se retrouvent les mères.


    Dans le lointain un homme charme un serpent,

    Qui danse dangereusement en sifflant,

    Et quand vient l'aurore j'entends en Orient,


    Le roulement des vagues imaginaires,

    Sur l'immensité des sables blancs,

    Et qui me fait encore penser au Caire.


    (3ème Prix des Jeunes décerné par la Société des Poètes et des Artistes de France en 1985)


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :