• Halloween le petit sorcier.

     

    Voici l’histoire extraordinaire d’un petit sorcier en peluche prénommé Halloween. Il était tellement moche et faisait tellement peur, que les enfants qui l’avait reçu en cadeau s’étaient empressés de le mettre tout au fond de leur coffre à jouets.

    Les années s’écoulèrent et Halloween gisait toujours dans le noir, oublié de tous, et bien malheureux. Un jour pourtant, il se passa quelque chose d’inattendu. Le coffre à jouets se déplaça, descendit quelques marches, avant de dévaler l’escalier à toute vitesse pour finir sa course folle dans un BOUM retentissant.

    La malle s’ouvrit brusquement et Halloween fut projeté à l’extérieur de la maison. Le petit sorcier de chiffon atterrit dans le jardin, fit quelques roulés boulés et plongea dans la mare aux canards.

    - COIN, COIN, mais qu’est-ce que c’est que cette petite horreur sur pattes ? Fit le papa canard.

     

    - CROA, CROA, il sent plus mauvais qu’un champ de patates pourries ! Déclara la grenouille avec dégout.

     

     

     

     

    - BZZZZ, BZZZZ, j’espère qu’il sait nager sinon il va se noyer, remarqua l’abeille qui passait par là.

     

     

     

    Tandis que les habitants de la mare discutaient comme si de rien n’était, Halloween coulait à pic vers le fond de l’eau. Il piqua la tête la première dans la vase, et maintenant il était encore plus affreux et plus terrifiant qu’avant. Le petit sorcier pensa que jamais il ne parviendrait à se sortir de ce mauvais pas lorsqu’une lumière bleue jaillit soudain de l’eau boueuse. Puis une voix mystérieuse retentit :

    - Plonge dans la vase, n’aies pas peur, je t’attends de l’autre côté !

    La situation étant totalement désespérée, Halloween se dit qu’il n’avait plus rien à perdre, aussi décida-t-il de faire ce qu’on lui demandait. Il avança à tâtons car la vase était si noire qu’il ne voyait rien du tout. Puis soudain il bascula et ses petites fesses se posèrent avec fracas sur la terre ferme.

     

    - Par les moustaches du chat crotté ! S’exclama un escargot baveux, j’ai rarement vu une chose aussi vilaine que toi.

     

     

    - Beurk, il est tellement sale qu’on dirait qu’il a des crottes de nez à la place des cheveux, déclara avec dédain une grosse araignée velue.

     

     

     

     

     

    - Et cette odeur ! Ajouta un ver de terre en pinçant les lèvres. C’est encore pire que celle des pieds de la vieille sorcière Cracrateuse…

    Halloween se sentait bien mal à l’aise et surtout honteux de sa repoussante apparence.

     

    - Ça suffit comme ça ! Intervint la voix mystérieuse que le petit sorcier avait entendue dans la vase. Laissez-le tranquille et apportez-lui plutôt de quoi se laver et se changer au lieu de vous moquer.

     

    La bande des mal polis détala aussi vite qu’une armée de lapins, et revint tout aussi rapidement avec de l’eau, du savon et des vêtements propres. Halloween plongea avec délice dans l’eau savonneuse, et prit même le temps de faire quelques bulles. Certes, il était toujours aussi moche en sortant du bain, mais au moins il ne sentait plus le putois. L’escargot baveux le conduisit dans une espèce de grotte où l’air était très chaud. Halloween y resta le temps de sécher, puis il enfila une belle chemise à carreaux et un pantalon de satin noir.

    L’escargot baveux l’emmena ensuite dans une salle magnifiquement décorée. Au beau milieu gisait un trône en or sur lequel une séduisante sorcière en peluche reposait.

    - Bienvenue dans mon royaume Halloween, déclara la voix mystérieuse. Je suis heureuse que tu aies suivi mon conseil, te voilà enfin chez toi !

    - Je… je ne comprends pas, balbutia le petit sorcier, qui êtes-vous ?

     

    - Je m’appelle Hallow, je suis la princesse des sorcières d’Halloween et je cherche mon prince depuis très longtemps.

    - Mais je ne suis pas un prince, seulement un pauvre petit sorcier tout moche, répondit Halloween avec tristesse.

    C’est alors qu'Hallow prononça une formule magique :

    - Peau de fesse de lézard et crapaud baveux, moustaches de chats crotté et élixir de beauté, faîtes de ce vilain sorcier un prince de conte de fée !

    Un halo de fumée entoura Halloween qui commença à cracher, tousser et moucher. Mais quand le nuage vaporeux disparut, tous découvrir avec stupeur un magnifique prince sorcier.

    Depuis ce jour, Hallow et Halloween vivent heureux dans leur royaume. Ils se marièrent un 31 octobre et chaque année, à la même date, les hommes, les sorcières et les citrouilles font la fête en souvenir de cette merveilleuse union.

    ©zebuchaton.com 2011


    151 commentaires
  • PAULINE LA FOUINE

     

    fouine

    Pauline la fouine mit son pull marine,

    Puis elle chaussa ses nouvelles ballerines.

    Elle mit dans son panier quelques nectarines,

    Pour les offrir à son amie Olivine.

     

    riviere.37124

    Elle longea la rivière Sonatine,

    Dans laquelle elle aperçut une sardine.

    Mais que fais-tu dans cette eau douce et divine ?

    Demanda Pauline d’une voix cristalline.

     

    sardine

    J’ai sauté par erreur dans une bassine,

    Qui dériva jusqu’à la rivière voisine.

    Je suis une petite sardine clandestine,

    Qui doit quitter très vite cette piscine.

     

    ban de sardines

    La fouine maline appela sa cousine,

    Et lui raconta l’histoire de la sardine.

    Aide-moi à sauver cette orpheline,

    Pour qu’elle reparte vers des eaux plus salines.

     

    coquille

    Et c’est ainsi que Nadine la sardine,

    Grâce à l’aide des deux petites fouines,

    Retrouva avec bonheur sa famille,

    Puis se faufila derrière une coquille.

     

    ©zebuchaton.com 2011


    15 commentaires
  • ALBAN LE SERPENT


    Alban le serpent s’en allait tranquillement,

    Dans la campagne en glissant joyeusement.

    Quand tout à coup il entendit un bruissement,

    Et tout près de lui un paon surgit brusquement.


    Alban le sacripant se figea près du paon,

    Et le volatile regarda le serpent

    Sans appréhension, mais avec amusement,

    Puis il se mit à faire la ronde en chantant.


    Surpris, le serpent recula discrètement,

    Intrigué par le beau plumage et le chant.

    Puis le paon s’adressa à lui en souriant :

    Ainsi pensais-tu m’attaquer facilement ?


    C’était la première fois qu’Alban voyait un paon,

    Avec un plumage tellement flamboyant.

    Alban trouva tout cela très divertissant :

    C’est vendredi, devenons plutôt des amis !

     

     

    ©zebuchaton.com 2011


    15 commentaires
  •  

    PETIT LAPIN


    Petit lapin sort du terrier car il a faim.

    En chemin il rencontre Victorien, le chien.

    Ensemble ils partent se promener dans les prés.

    Petit lapin a toujours faim, il est pressé.


    Il cherche de belles carottes à savourer,

    Mais ne trouve que des petits choux secs et fanés.


    Dans les blés il voit Barnabé, le scarabée

    Qui discute avec un hanneton très énervé.


    Petit lapin leur explique qu’il a très faim

    Et leur demande où il pourrait trouver du pain.


    Barnabé lui conseille de se rendre au moulin,

    A défaut de pain, il y aura du levain.


    Petit lapin quitte ses copains avec entrain

    Mais lorsqu’il arrive au moulin il n’y a rien !


    Déçu, petit lapin demande à la souris

    Pourquoi le moulin est-il fermé aujourd’hui ?


    La souris lui répond totalement ahurie :

    Le mercredi il n’y a pas de pain, c’est ravioli !

     

    ©zebuchaton.com 2011


    16 commentaires
  • COCCINELLE

    Une coccinelle quitta sa balancelle

    Et revêtit une petite robe en dentelle.

     

    Elle se parfuma d’un peu de citronnelle,

    Et décida de jouer à la marelle.

     

    Puis elle partit chez son amie mirabelle

    Qui vivait dans le jardin de bagatelle.

     

    La coccinelle ne trouvant pas la donzelle,

    Elle entonna une petite ritournelle.

     

    Que faîtes-vous donc ici, jeune demoiselle ?

    Demanda l’hirondelle d’un air naturel.

    Coccinelle n’aime pas qu’on l’interpelle,

    Elle s’envole et se pose sur une échelle.

     

    Elle aperçoit Antonnelle, la sauterelle

    Qui lui demande pourquoi elle est si belle ?

    Coccinelle ôte son chapeau couleur miel

    Avant de répondre à la demoiselle :

     

    Je me suis faite jolie parce que c’est lundi !


    ©zebuchaton.com 2011


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique