•  

     

    Samedi, Bambino est allé faire du shopping avec maman. Il a donné son avis sur le choix des vêtements et des chaussures. Lundi matin au réveil…


    - Alors maman, aujourd’hui je mets ma chemise blanche à rayures roses et mon gilet bleu.

    - Pas de problème.

    - Et aussi je veux le « dzin » avec la poche sur le genou devant.

    - Tu parles du « Jean » que nous venons d’acheter ?

    - Oui, et aussi je mettrai mes nouvelles chaussures rouges.

    - D’accord !

     

     

    - Maman, t’as oublié de me coiffer !

    - En même temps, il n’y a pas grand-chose à coiffer, mais si tu y tiens…

    - Maman, arrête de coiffer mes bouclettes là devant.

    - Bon, bon… Allez, on va prendre le petit déjeuner ?

    - Vas-y, je te rejoins !

     

    (Maman file dans la cuisine, Bambino arrive quelques minutes plus tard)

    - Maman, approche. Mets ton nez dans mon cou !

    - Oh, Oh, on dirait que tu as mis du parfum… Beaucoup de parfum…

    - Oui, Bambinette elle aime bien quand je suis « sambonné » !

    - « Sambonné » ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

    - Bah maman, quand on met du « sent bon », on se « sambonne » !

    (Maman hilare)

    ©zebuchaton.com 2010


    14 commentaires
  •  

     

    Après l’école, de passage à la maison avant le repartir au cours de jazz.

     

    - Dépêche-toi ma puce, sinon nous allons être en retard à la danse.

    - J’veux pas y aller !

    - Pourquoi ?

    - Moi je croyais que c’était juste une fois la danse, pas toute l’année.

    - Pourtant je t’avais bien expliqué comment les choses allaient se passer.

    - J’avais pas compris, j’irai plus !

    - Ah si tu va y aller. Lorsqu’on commence quelque chose, on va jusqu’au bout. Par contre, si à la fin de l’année scolaire tu juges que cette activité ne te correspond pas, tu n’y retourneras pas l’année prochaine.

    - Mais maman c’est beaucoup trop dur !

    - Qu’est-ce qui te paraît difficile ?

     

    - Le kangourou !

    - Le kangourou ? Qu’est-ce que c’est le kangourou ?

    - Et bien il faut sautiller sur le pied droit, et ensuite sur le gauche, mais je n’arrive jamais avec le gauche.

     

    - Ce n’est pas grave mon bonhomme, tu réussiras la prochaine fois. Et puis les cours servent justement à apprendre, on ne peut pas tout réussir du premier coup. Et sincèrement, ce serait vraiment dommage que tu arrêtes car tu danses merveilleusement bien. Allez hop, c’est parti pour la danse.

    (Bambino éclate en sanglots)

    - Mon Bambino chéri, il ne faut pas te mettre dans un état pareil pour une histoire de kangourou qui ne saute pas !

    - Ouin… Oui mais… Ouin… Aussi la musique elle est trop forte, ça me donne mal à la tête.

    - Ah ça malheureusement je n’y peux rien, c’est souvent le cas dans les cours de danse.

    (Bambino porte toute la misère du monde sur ses épaules)

    - Allez, sèche tes larmes ! Je suis certaine que Bambinette est déjà arrivée et qu’elle t’attend pour faire des pas chassés.

    (Bambino repart de plus belle en sanglots, façon sirène des pompiers)

    - Qu’est-ce qu’il y a encore ma puce ?

    - Snif… Ouin… Snif… Et bah Bambinette elle m’a dit que je ne savais pas danser et que mes pas chassés ils étaient mooooooooooooches !

    ©zebuchaton.com 2010


    6 commentaires
  •  

     

    Un matin au réveil.

    - Bonjour ma puce, tu as bien dormi ?

    (Bambino les yeux collés)

    - Nan.

    - Ah bon, pourquoi ?

    - J’ai pas fermé l’œil de la nuit !

    - A ce point-là ? Que s’est-il passé ?

    - Doudou et moi on a causé…

    - Toute la nuit ?

    - Oui !

    - Et de quoi avez-vous donc bien pu parler ?

    - De ma naissance !

    (Maman désarçonnée)

     

    - Ah… Mais tu ne peux pas t’en rappeler.

    - Si, si.

    - Impossible ! Les premiers souvenirs commencent à l’âge de 2 ou 3 ans.

    - Ouais, bah moi je m’en souviens très bien.

    - Raconte !

    - Quand je suis né, tu m’as fait un gros câlin.

    (Maman fond comme une noisette de beurre)

     

    - Oui, c’est vrai, mais sincèrement, tu ne peux pas t’en souvenir.

    - Hé bah si ! Même qu’après le câlin on a fait la fête à l’église pour mon baptême et ensuite j’ai fait de la trottinette avec Doudou !

    ©zebuchaton.com 2010


    7 commentaires
  •  

     

    Au beau milieu d’un florilège de dessins animés plus ou moins inspirés, Bambino m’interpelle. Action !

     

    - Maman, j’ai très envie de faire pipi !

    - Vas-y vite.

     

    (Bambino grimpe à l’étage)

    - MAMAN !

    - J’entends ma puce, ce n’est pas la peine de crier.

    - Maman, viens vite !

    - Que se passe-t-il ? Tu as fait pipi dans ta culotte ?

    - Non, mais ça ne va pas tarder. MONTE !

    (Maman rejoint Bambino)

     

     

     

    - Alors quel est le problème ?

    - Bah tu vois bien, la porte est fermée et je n’arrive pas à l’ouvrir.

    (Bambino se dandine d’une jambe sur l’autre, l’envie devient pressante)

    - Essaie à nouveau, tu es grand maintenant.

    - Mais je ne peux pas, la poignée ne tourne pas.

    - Bambino, je ne serai pas toujours là pour t’ouvrir la porte des toilettes, essaie encore.

     

    (Envie pressante + contrariété = Bambino grossier)

    - Mais t’es bête ou quoi ? Je te dis que c’est trop difficile pour moi !

    (Maman tique gravement sur le « t’es bête ou quoi »)

    - Qu’est-ce que tu as dit ?

    - Rien…

    (Bambino baisse la tête et serre les dents)

     

     

    - Ah bon, parce qu’il m’avait semblé entendre un gros mot !

    - Tu as mal compris maman.

    - Je ne crois pas !

    - Mais si, je parlais à la porte, je t’assure.

    - J’ai quand même très envie de te donner une petite fessée pour t’aider à retrouver la mémoire.

    - Moi je ne ferais pas ça à ta place !

    - Et pourquoi donc jeune homme ?

    - Parce que si tu me donnes une fessée ça va pousser mon pipi dans mon "kiki" et je vais faire pipi partout dans ma culotte, et même que ça va gicler sur la moquette !

    ©zebuchaton.com 2010


    11 commentaires
  • Je dédie cette histoire à ma merveilleuse amie Liselène. Merci pour tout!

     

    - Bambino, tu n’aurais pas vu ma petite bouteille d’eau par hasard ?

    - Si, je l’ai mise dans ma chambre.

    - Pourquoi ? Tu en as déjà une !

    - Je voulais faire une petite réserve.

    - Ah bon.

     

    Le lendemain matin au réveil Bambino arrive à fond la caisse dans la salle de bain avec un air bien mystérieux.

    - Maman, regarde.

    - Quoi donc ma puce ?

    - Bah moi !

    - Voilà, je te regarde…Alors ?

    (Bambino effectue une pirouette en tournant sur lui-même)

    - Hon, Hon, joli saut.

    - Non maman, ce n’était pas UN joli saut, c’était un super extra méga saut !

    (Maman ouvre grands les yeux afin de souligner l’exploit)

    - Ha ha ! Tu n’en avais jamais vu des sauts comme ça maman, hein ?

    - Bah… En fait… Je me disais que tes pirouettes étaient toujours jolies.

    - Tu sais pourquoi celle-ci était super extra méga géniale ?

    - Là comme ça… pas vraiment.

    (Maman sort les rames)

    - Et bien c’est parce que j’ai des supers pouvoirs !

    (Maman retient son rire bien au chaud dans sa gorge)

    - Waouh ! Et depuis quand as-tu des pouvoirs Bambino ?

    - Depuis cette nuit !

    (Bambino bombe le torse en signe de puissance)

    - Comment ça se fait ?

    - C’est grâce à ma super potion !

    (Maman flaire un hippopotame sous le caillou)

    - Fais voir!                                                                                                                  

    (Bambino part comme une balle dans sa chambre)

    - Tadam ! Et voilà SUPER POTION !

    - Mais… C’est ma bouteille d’eau !

    - Ha non, c’était ta bouteille d’eau, maintenant c’est ma réserve à potion.

    - Mais non, regarde, il n’y a que de l’eau dedans.

    - Que tu crois ! Mais cette nuit, grâce à ma baguette magique j’ai transformé ton eau en super potion à supers pouvoirs.

    - Chouette, tu m’en donnes un peu ?

    - Tsss, Tsss, pas question. La potion c’est que pour les supers héros.

    - Justement, si tu m’en fais goûter, je deviendrai un super héro !

    - Nan, toi tu ne peux pas, t’es déjà une Super Maman !

    ©zebuchaton.com 2010


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique